2010/2013 - Anglet (64)

Théâtre d’Anglet

Le volume du théâtre est construit comme un pliage de plans en bois qui partent du sol pour se développer dans l’espace. Ce principe permet d’adapter le projet à la déclivité du terrain et de créer des continuités de surfaces et de plans inclinés qui construisent progressivement le volume. C’est aussi une manière de réduire, dans ce milieu peu dense, l’impact d’un volume opaque et imposant inhérent à la construction d’un théâtre.

Intercalée entre Bayonne, ville historique, et Biarritz, ville balnéaire, Anglet a une identité plus floue. Urbanisation pavillonnaire décousue essentiellement dédiée à l’automobile, éléments structurants difficilement repérables. La parcelle est située entre la médiathèque à l’architecture néo-basque année 1980 et une villa du XIXe siècle reconvertie en crèche, le long d’une rue qui comprend les principaux équipements de la ville. Le projet propose une interaction dynamique avec le site en tenant compte des lignes de force en présence.
Le jeu de pliage se prolonge au sol par des cheminements, rampes, escaliers, ou parvis qui mettent en relation l’équipement avec le reste du quartier.
Il installe, côté marché, une terrasse publique sur le toit qui sert de scène extérieure. À son extrémité, des gradins (300 places) ménagent une transition avec la partie haute du volume

Le théâtre se développe à partir de l’espace scène-salle, qui est au cœur du bâtiment. L’organisation des plans est conditionnée par la séparation et l’évidence des différents flux – public, artistes, techniciens, personnel de gestion. La livraison des décors se fait par une cour technique intégrée au volume, ainsi les camions disparaissent de la vue et de l’espace public.

Dans la grande salle, le plateau de la scène et le parterre bas sont au même niveau. La forme des gradins et l’implantation des fauteuils sont élaborées à partir d’un algorithme à pas variable qui permet de limiter la hauteur globale et d’optimiser la visibilité de l’ensemble des places. Le dessin de la salle est dissymétrique, alliant recherche de compacité (réduire la profondeur) et optimisation de la visibilité.
Les parois latérales de la salle sont habillées d’un parement de modules losangés en relief. Ces « écailles », fermées en partie basse pour la réflexion et ouvertes vers le haut, sont combinées à un système de rideaux à l’arrière, ils permettent de modifier l’acoustique de la salle sans modifier son aspect visuel.

architecture Theatre anglet01
architecture Theatre anglet02
architecture Theatre anglet03
architecture Theatre anglet04
architecture Theatre anglet05
architecture Theatre anglet06
architecture Theatre anglet07
architecture Theatre anglet09
architecture Theatre anglet10
architecture Theatre anglet12
architecture Theatre anglet13


architecture Theatre anglet14 architecture Theatre anglet15

Maîtrise d’ouvrage
Ville d’Anglet

Surface
3 608 M² SHON

Coût des travaux
9.45 M€ HT (avec aménagements scénographiques)

Lieu
Allée de Quintaou, ANGLET (64)

Maîtrise d’œuvre
Hérault Arnod architectes, mandataire
Florent Bellet, chef de projet
Christophe Létot, architecte correspondant pour le chantier
Bureau Michel Forgue, ingénieur économiste
Batiserf, structures
Inex, fluides
Lasa, acoustique
Ducks scéno, scénographie
Franck Tallon, graphiste (Mur Bavard et Lettres Sculpture)

Calendrier
Concours avril 2010
Livraison décembre 2013

Programme
Salle de théâtre 800 places, foyer
Petite salle de création (black box)
Loges artistes
Bureaux administratifs
Bar restaurant

Photos
André Morin